Bio

New Yorkais d’adoption, Parisien de naissance, Méditerranéen de coeur et Latin dans l’âme: telle est l’ADN de Pascalito, vocaliste, auteur, mélodiste et producteur indépendant de double nationalité franco-américaine, remarqué par la presse pour sa «voix riche et sensuelle» (Time Out New York) et décrit comme un «talentueux styliste pop-jazz doublé d’un superbe conteur d’histoires anthropologue musical multiculturel» (Jazz Times).  Cet artiste transatlantique présente un univers hybride et atmosphérique qui oscille entre jazz, pop-folk , bossa nova, tango, arabesque et chanson classique, un melting pot musical qu’il baptise lui-même: «Neostalgia».  

MamanCalitoBaby

HappyDays_copyDarkdancer

9_Artist_Suit.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De son vrai nom Pascal Sabattier, Pascalito  naît dans l’est parisien dans les années 70. Il grandit dans une famille méditerranéenne aux racines judéo-espagnoles. Son enfance est bercée par la musique avec la voix sensuelle d’une mère chanteuse, la riche collection discographique d’un père fleuriste mélomane et les prestations scéniques d’un oncle danseur, auteur et interprète de tango. Le jeune artiste en herbe ne reçoit pas de formation musicale académique mais plus tard après un passage par la danse et en parallèle d’études internationales d’économie, il se passionne pour le chant et en débute un apprentissage privé entre classique et jazz. Il étudie avec plusieurs coaches et vocalistes américains tels que Jay Clayton, et le grand Mark Murphy, décédé fin 2015.

 

 

Hamsa_boosted3_artist_mothercd.jpg

6_artist_unclecd.jpg

Ms.-Jay-Clayton-728x610

 

 

 

 

7_artist_debutcd.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la fin des années 90, il s’installe de façon permanente à New York et travaille le jour dans la finance comme analyste de risque pour la banque Lehman Brothers. Il chante la nuit dans des petits clubs et récitals privés et compose ses premières chansons. Après la sortie d’un premier album auto-produit Le Blues d’Orphée en 2007, il se consacre alors plus sérieusement à sa carrière musicale et délaisse progressivement la salle des marchés pour les salles de concerts.

wall-streetMetRoom

 

Pascalito se produit à Manhattan sur des scènes réputées telles que Le Poisson Rouge (West Village), Kitano (Park Avenue), Metropolitan Room (Flatiron), l’Alliance Française et Something Jazz Club (Midtown). Il y côtoie un vivier de musiciens très divers, parvient à fidéliser un public cosmopolite et se fait une réputation dans la communauté francophone et francophile. Il est aussi repéré par un éditeur musical de la Côte Ouest chez qui il signe un contrat de placement lui permettant d’être diffusé dans plusieurs séries TV de chaînes nationales telles que Burn Notice (USA), Damages (FX) et NCIS Los Angeles (CBS).

8_Artist_Burnnotice.jpg 10_Artist_Damages.jpgNCIS-LA_FF

 

 

 

 

 

 

Un deuxième album studio Neostalgia, fusion de jazz, bossa nova et world pop, sort en 2011 et obtient de bonnes critiques dans la presse musicale américaine ainsi que des passages radio. En 2015, il sort simultanément deux albums live avec son nouveau groupe éponyme Neostalgia rejoint par le pianiste et arrangeur Brésilien Luiz Simas. Forbidden Colours (Live Bennett Session), EP de 5 titres qui rend hommage au compositeur Ryuichi Sakamoto est enregistré en une journée lors d’une session acoustique filmée dans les studios de Dae Bennett, fils du grand crooner Tony Bennett. Plus intimiste, Citizen Chanteur Live in NYC restitue un concert de 14 chansons donné en trio au Metropolitan Room, cabaret jazz élégant du centre de Manhattan.

11_Artist_CD2.jpg EP Cover Pascalito fait des débuts prometteurs sur la scène jazz parisienne avec deux concerts salle comble au Sunside, rue des Lombards, respectivement en 2014 et 2015. En 2016, il se consacre à la production d’un nouvel album studio, enregistré  à Brooklyn, à l’écriture de chroniques et séjourne plus souvent en Europe.

A l’automne 2017, Pascalito sortira son cinquième opus The Picture of Rafael (Le Portrait de Rafael) dédié  à  la mémoire de son grand-père maternel, chanteur et poète méditerranéen mort en déportation en 1942, son album le plus personnel et accompli à ce jour . (voir extraits dans la rubrique vidéo, récit de la genèse du projet dans la section blog et communiqué de presse disponible dans EPK).

Citizen Chanteur CD CoverA21_ParisClubLogo.jpgPochette CD (tableau de l'artiste Francine Mayran)